Bien démarrer une activité artistique

Quel statut choisir pour une activité artistique ?

 

Droits d'auteurs en France et statuts d'entreprise

Il faut tout d’abord faire un rappel sur les statuts d’entreprises à responsabilité limitée, les SARL SAS et SA. Juridiquement, ces sociétés appartiennent… à la société française. Les actionnaires de ces sociétés, sont propriétaires des actions qui les composent. L’un des but de ces statuts étant de protéger le patrimoine du ou des gérants de ces sociétés.

Or dans le cadre d’une activité artistique, le droit français octroie de manière automatique des droits d’auteurs aux personnes physiques qui réalisent telle ou telle œuvre artistique, mais également aux personnes morales. Tout dépend des statuts de la personne morale, et de qui réalise officiellement l’œuvre.

 

On ne peut pas avoir le beurre, et l’argent du beurre…

Les statuts de sociétés à responsabilité limitée protègent le patrimoine du ou des gérants en le cloisonnant. C’est cette séparation qui pose également problème quand un auteur réalise un œuvre par l’intermédiaire d’une société, car il faut bien rédiger les statuts, ainsi que les contrats, afin que les droits d’auteurs soient liés à la personne physique qui réalise l’œuvre.
En effet, si ces droits d’auteurs sont versés à une personne morale, le jour où elle disparaît suite à une liquidation, ou si le créateur de l’œuvre quitte la société, ce dernier ne touchera pas les droits d’auteurs. Nous parlons ici des droits d’auteur patrimoniaux , et non pas des droits moraux qui sont liés au créateur d’une œuvre de manière perpétuelle.

 

Références :

>> Les droits d’auteur dans une activité audiovisuelle

>> La protection du droit d’auteur en France

>> Droits moraux et droits patrimoniaux

 

 

POUR PLUS D’INFORMATIONS
OU UN DEVIS :

CONTACTEZ-NOUS
CONTACTEZ-NOUS…

 

 

 

 

Contact

> Par téléphone :

06 30 60 55 32

> Par courriel...

Nouveau spot publicitaire

ACTUALITÉS

     
 
 
  • Les points clé du prélèvement à la source
     
      https://www.gestionpme.fr/les-points-cle-du-prelevement-a-la-source/
  • TESE, le Titre Emploi Service Entreprise
     
     Le TESE (Titre Emploi Service Entreprise) est un service gratuit proposé par l'URSSAF conçu pour alléger considérablement les formalités liées à l'emploi. https://www.gestionpme.fr/tese-le-titre-emploi-service-entreprise/
  • La transformation de la formation professionnelle
     
      https://www.gestionpme.fr/la-transformation-de-la-formation-professionnelle/
  • Rappel sur le bulletin de paye 2018
     
     Depuis le 1er janvier 2018, tous les employeurs doivent utiliser un nouveau modèle de bulletin de paie « clarifié », qui a pour but d'être plus lisible et compréhensible pour le salarié, sans pour autant alourdir sa procédure d’établissement pour l’employeur. https://www.gestionpme.fr/rappel-bulletin-de-paye-2018/
  • Nouvelle directive européenne
     
     Pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, la directive européenne du 20/05/2015 a imposé aux États membres de mettre en place, dans un registre central, un dispositif d’identification des bénéficiaires effectifs des sociétés et entités juridiques constituées sur leur territoire. https://www.gestionpme.fr/nouvelle-directive-europeenne/

GESTION PME vous accompagne principalement sur le grand Sud-Ouest, et la France entière :

Midi-Pyrénées :
Toulouse
Montauban
Albi
Castres
Auch
Foix
Cahors
Aquitaine :
Bordeaux
Biarritz
Bayonne
Pau
Mont-de-Marsan
Dax
Agen
Languedoc-Rousillon :
Montpellier
Carcassonne
Perpignan
Narbonne
Béziers
Nîmes
France :
Paris
Lyon
Marseille
Nantes
Nice
Toulon
Conception Scyvius.net
- Gestion hébergement Scyvius.net -